Un geste symbolique pour sauver les enfants

Le manque d’infrastructures sanitaires adéquates est l’une des causes de mortalité infantile. Les centres hospitaliers publics de Côte d’Ivoire et surtout ceux de l’intérieur du pays, n’ont pas de couveuses pour la prise en charge des bébés prématurés et en général ceux qui ont besoin d’être au chaud.

Les dangers d’une naissance prématurée ?

Un bébé est considéré comme «prématuré» lorsqu’il est né avant que 37 semaines de gestation se soient écoulées. Généralement, une grossesse dure environ 40 semaines. Avant cela, le bébé risque d’avoir des organes miniatures, dont certains éléments vitaux comme le cerveau, qui peuvent subir des dégâts. Le bébé est alors placé sous assistance, le plus souvent pour aider les fonctions respiratoire et cardiaque. D’où l’importance de posséder une couveuse.

Bébé prématuré dans une couveuse (Google image).

C’est dans le souci de faire face à ce problème que des bénévoles ivoiriens ont pris l’initiative de doter les centres hospitaliers de Côte d’Ivoire afin de préserver la vie de nos nouveau-nés et participer activement au développement du pays.

Ainsi a été lancée une campagne de financement participatif via la plateforme dénommée Oukaley. Votre soutien sera donc  d’une importance capitale pour l’acquisition des couveuses. Pour la première phase de ce projet, ils comptent mettre à la disposition du Centre Hospitalier Régional de DIVO cet appareil  si précieux et important.

Nous savons que pour construire une société harmonieuse fondée sur l’amour et non la haine, nous devons vivre ensemble. Cela implique à s’entraider, peu importe si nous sommes riches ou pauvres, avec ou sans handicap, toutes nos différences sont des riches lorsque nous les partageons.

Grâce à votre générosité et votre relais, nous comptons réussir à sauver des vies.

Vous pouvez vous inscrire gratuitement en remplissant un formulaire ici  et contribuer au financement de ce projet. N’hésitez surtout pas à partager le message dans vos différents réseaux sociaux et vos cercles d’amis.

« Je contribue et je sauve la vie ».

 

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *