Une anecdote sur la langue de molière

 
« On est habitué », s’écrit sans « s » à la fin… 😉 Non il y a bien un « s ». « On est habitués » = « Nous sommes habitués ». Dommage… 😉
 
 
 
 Le plus souvent, quand je m’ennuie après avoir bossé, je me mets à lire des articles ainsi que les commentaires, parfois délirants pour me détendre. C’est ainsi que je suis tombé sur une discussion à la fois drôle et intéressante sur un site d’information sportive .
 
 
 
Tout a commencé quand quelqu’un (un utilisateur) a commenté un article parlant du football. Je vous laisse apprécier le niveau du débat.
 
 
 
Le 1er utilisateur : « Magnifique faute dans le titre de l’article. Mais bon…, on est habitués depuis. »
 
 
Le 2ème réplique: « on est habitué » s’écrit sans s à la fin… 😉
 
 
Le 3ème utilisateur apparaît et soutient le 1er: Non il y a bien un « s ». « On est habitués » = « Nous sommes habitués ». Dommage…;)
 
 
Le 4e quant à lui, partage l’avis du 2ème : Non c’est bien « On est habitué » tu devrais te renseigner un petit peu plus avant de t’enfoncer… 😉
 
 
Un autre surgit (le 5ème) et enfonce le clou: Je suis nul en orthographe mais là tu remplace un « on » par un « nous » ????? « on » c’est l’équivalent de « il » donc pas de « s »…
 
 
Sans tarder le 6ème apporte un petit rectificatif dans la phrase du 5ème, mais sans entrer dans le vif du sujet: « tu remplaces »
 
 
Et le débat continue avec le 7ème utilisateur (celui qui m’a fait mourir de rire): « c’est pas on sommes ou nous est lol. »
 
 
Le 8ème: « Effectivement on 3ème personne du singulier donc pas de s »
 
 
Le 9ème utilisateur essaie de démontrer à sa façon : « on » remplace plusieurs personnes mais constitue du singulier, tu dis « on va quelque part » et non « on vont » donc … cqfd … on est habitué … Bescherelle et tout de suite
 
 
 
Le 10ème étant dépassé, veut clore le débat: Arrêtez de faire les malins quand vous ne savez pas.
 
 
Un autre (le 11ème) vient en force et développe davantage: « On s’accorde avec le PARTICIPE PASSE en genre ET en nombre.
Donc en effet, on ne dit pas on sommes, mais s’ils s’agit de plusieurs personnes, on dira bien on est habituées.
Si tu parles à une fille, tu ne lui diras pas « alors, on est toujours aussi beau », mais bien « alors, on est toujours aussi belle »?
Enfin, le bescherelle ne donne que la conjugaison, il ne donne pas la grammaire (accord en genre et en nombre) ».
 
 
 
Le 12ème arrive: « C’est pas pour dire, mais ta démonstration tombe à l’eau étant donné que « on » est un pronom indéfini… Donc l’adjectif accordé avec lui peu être au féminin ou au masculin, par contre pas au pluriel ».
 
 
Et enfin, celui qui a lancé la polémique fait son Mea culpa, « on » représente « nous » et donc ça s’écrit bien « on est habitués » dans ce cas là…. je m’étais renseigné mais pas suffisamment xD.
 
Comme quoi, la langue de Molière n’est pas du tout facile…

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *