J’ai rencontré le Jongleur Ivoirien Ignace KASIO médaillé de bronze d’#Abidjan2017

Sorti troisième au concours de jonglerie aux Jeux de la Francophonie Abidjan 2017, l’ivoirien Ignace KASSIO a accepté de me parler de lui lors d’une rencontre hasardeuse. Ce sportif passionné de football est médaillé de bronze derrière un français médaillé d’argent et un Marocain champion francophone en titre.

Ignace Kassio s’amuse avec un œuf frais au grand plaisir des autres athlètes au Village des Jeux (Photo: Odilon Doundembi)

C’était lors d’une balade au village des Jeux que je me croisé avec ce talentueux jongleur. Il était sollicité comme d’habitude par ses pairs à faire des démonstrations. Je l’ai trouvé en train d’émerveiller  ses amis en jonglant avec un œuf frais sans que cela ne tombe ou ne se casse.

Il m’a humblement parlé de lui, de comment il a appris à jongler,  de la préparation de cette compétition, des difficultés rencontrées et de son message à l’endroit du gouvernement ivoirien.

Ignace KASSIO m’explique qu’il a commencé à jouer au football depuis l’âge de 8 ans. Au fur et à mesure qu’il grandissait, il jouait dans les compétitions intercommunales.

Une vidéo de jonglerie de l’ancien footballeur argentin Diégo Maradona avec une balle de tennis l’avait inspiré. Il a donc décidé d’apprendre cela. C’est ainsi qu’il a commencé à apprendre la jonglerie tout seul. Etant passionné de football, il continue de pratiquer les deux disciplines jusqu’à présent.

Les préparations des Jeux de la francophonie

Il a été sélectionné  à l’issue d’un concours regroupant les jongleurs ivoiriens où il classé 2e au premier tour et 1er à la dernière session devant un jury composé d’internationaux. Il s’est préparé 11 mois avant le démarrage de la compétition et avait une claire sur ses potentiels concurrents (Marocains et Français). La connaissance de ses adversaire et le fait de les avoir en lisse l’ont aidé à faire une bonne prestation même si il n’a pas pu décrocher la médaille d’or.

Ignace Kassio et son entraîneur M. Jean-Léopold Menan

Il avait rencontré des difficultés lors de sa préparation. Les salles de sports sont en location, donc il s’y entraînait dans la mesure du possible. Il était obligé de travailler à la plage.

Il demande aux autorités ivoiriennes de le mettre dans de bonnes conditions afin de mieux faire lors des prochains Jeux de la francophonie qui auront lieu au Canada et pourquoi pas les Jeux Olympiques.

Son entraîneur  Monsieur Jean-Léopold MENAN  quant à lui demande aux autorités de croire  au Freestyle qui prend de en plus de l’ampleur. Il est allé loin en proposant la création école « sport-étude » dédié au fooball freestyle afin de permettre aux jeunes de prendre la relève. Après un certain nombre d’années les jongleurs comme Ignace KASSIO pourraient partager leur expérience aux autres en tant que formateurs.

Cliquer ici pour regarder la prestation de Ignace Kassio lors de la finale de jonglerie des 8e Jeux de la Francophonie.

 

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *