RCA : les 4 principaux points susceptibles de favoriser la bonne gouvernance

Le billet précédent a été consacré au diagnostic de la gouvernance en République Centrafricaine. Ici, il est question de parler de ce qu’il faudrait faire pour sa facilitation. La réponse à cette préoccupation est résumé en quatre volets à savoir :

  1. Faciliter la tenue des élections référendaires et électorales inclusives, consensuelles de sortie der crise dans les meilleurs délais et asseoir une culture de gouvernance électorale durable en RCA. Il ne faut surtout pas confondre vitesse et rapidité quand on parle de meilleurs délais…toutes les conditions préalables doivent être remplies afin de garantir des élections apaisées.

  1. Engager ka restauration de l’autorité de l’Etat en vue de l’émergence d’une République Centrafricaine forte, digne, crédible et respectable. Cela peut se traduire par le redéploiement et le renforcement d’une administration civile et militaire neutre, républicaine, laïque pour assurer la présence de l’Etat et la mise en œuvre effective des prérogatives régaliennes sur toute l’étendue du territoire national.

  1. Assurer la protection de la citoyenneté centrafricaine, garantir le libre et équitable exercice des droits y relatifs ainsi que la promotion des devoirs citoyens.

  1. Affirmer les principes de laïcité et de séparation entre les ordres séculiers et religieux, renforcer la séparation et l’équitable des pouvoirs institutionnels. La mettre en œuvre cette recommandation, nécessite entre autres : la lutte contre l’impunité, la lutte contre la corruption, l’arrêt des amnisties politiques, la réparation des victimes, le renforcement de l’accès à la justice et la facilitation de la saisine des juridictions par les citoyens…

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *