Sénégal : un des modèles de lutte contre le tabac

Le Sénégal, dans sa lutte contre le tabagisme, vient de faire un grand pas. Un projet de loi « relatif à la fabrication, au conditionnement, à l’étiquetage, à la vente et à l’usage du tabac » a été adopté à l’unanimité par les députés du pays.

 

photo: ac-grenoble.fr

Désormais, il est interdit de fumer dans des lieux publics (aéroport, restaurants, hôtels, écoles, universités, etc.). La publicité portant sur des cigarettes et le parrainage des manifestations par les industries du tabac sont également proscrits au Sénégal. Les contrevenants risquent des sanctions pénales…

 Selon le professeur Awa Marie Coll Seck, ministre de la Santé et de l’Action sociale : « Un article a fait l’objet d’une petite controverse. Un texte relatif à la permission de permettre de fumer dans certains endroits comme les restaurants, les hôtels, ou les aéroports, mais dans un espace clos et isolé ».

 

Qu’en est-il des autres pays africains?

Selon l’OMS, seulement cinq pays africains ont complètement interdit de fumer dans les lieux publics et neuf (le Tchad, l’Érythrée, le Ghana, la Guinée, le Kenya, Madagascar, l’île Maurice, le Niger et le Togo) ont prohibé toutes les publicités pour le tabac. Seulement quatre pays africains (Madagascar, l’île Maurice, le Niger et les Seychelles) suivent les recommandations de l’Organisation mondiale de la santé concernant les avertissements de santé sur les paquets de cigarettes.

Le tabagisme est la consommation abusive de tabac. Outre la dépendance, le tabagisme est responsable de nombreuses maladies (cancers, maladies cardiovasculaires, etc.), qu’il soit actif ou passif. D’après plusieurs rapports, le tabagisme est sans aucun  doute responsable d’une diminution significative de la durée de vie de l’homme et en même temps la première cause de mortalité évitable dans le monde, ce qui en fait un enjeu majeur de santé publique.

Dangers de la cigarette

Toujours selon l’OMS, l’épidémie mondiale de tabagisme fait près de 6 millions de morts chaque année, dont plus de 600 000 sont des non-fumeurs qui meurent d’avoir respiré la fumée des autres. Si l’on ne fait rien, l’épidémie tuera plus de 8 millions de personnes chaque année d’ici 2030. Près de 80 % du milliard de fumeurs que compte la planète vivent dans des pays à revenu faible ou intermédiaire, là où la charge de morbidité et de mortalité liée au tabac est la plus lourde. Du coup, mes pensées vont à l’endroit des pauvres africains, qui par ignorance pour certains et négligence pour d’autres, ne se soucient pas de leur propre santé. Un Africain (fumeur) s’il a un peu de sous, il achète un paquet de cigarettes sinon il va se l’approprier au détail.

Ça fait mal d’entendre qu’une personne environ meurt toutes les six secondes du fait de ce fléau, ce qui représente un décès d’adulte sur 10. Eh oui, une triste réalité!

Les consommateurs de tabac qui décèdent prématurément privent leur famille de revenus, font augmenter les dépenses de santé et  freinent le développement économique. Dans certains pays, les enfants ouvriers dans les pays pauvres, en raison de leur plus faible corpulence, sont particulièrement sensibles à  cette intoxication (appelée «maladie du tabac vert») qui provoque étourdissements, malaises, vomissements, maux de crâne et faiblesse musculaire .

 La fumée que dégage une cigarette contient plus de 4 000 composés chimiques dont plus de 50 sont cancérigènes. Donc, lorsque vous inhalez de la fumée de cigarette, vous vous exposez à un cocktail de ces substances.

Alors convenez avec moi que dépendre d’un produit qui vous fait absorber à chaque bouffée plus de 4 000 produits hyper dangereux, ce n’est pas quelque chose qui va vous aider à profiter pleinement et longtemps de votre vie. On ne vit qu’une seule fois sur cette terre!

Je sais que les fumeurs ont toujours un prétexte pour se défendre. Mais qu’ils sachent que les prétendus avantages qu’ils trouvent dans le tabagisme pourraient être obtenus par d’autres moyens s’ils décident d’y renoncer. La majeure partie des torts causés à votre organisme par la fumée de tabac sera atténuée ou disparue, si vous décidez d’arrêter de fumer! N’est-ce pas intéressant? En plus, vous ne risquerez plus de mettre en danger la santé et même la vie des gens qui ne fument pas.

Il est à noter que les conséquences de la consommation de tabac sur la santé n’apparaissent qu’au bout de plusieurs années. En tout cas, je songerai d’arrêter de fumer si j’étais fumeur (je n’ai pas dit que je l’étais). Chers fumeurs, pensez-y si ça vous tente!

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *