AJEAC-Centrafrique, la naissance d’une association panafricaine

Ce samedi 1er Octobre 2016, une conférence à été organisée sur le thème : « Jeunesse, acteurs de l’intégration et de développement continental et intercontinental ». Cette rencontre commémore la présentation au grand public (sortie officielle) de l’association des Jeunes de l’Afrique Centrale en Centrafrique (AJEAC-Centrafrique). La cérémonie s’est déroulée dans la salle de conférence du Ministère de la Jeunesse et des Sports sise au Stade « 20 000 places » à Bangui en présence de plusieurs invités.

Crédit photo: Odilon Doundembi

Crédit: Odilon D.  (Photo de famille)

La secrétaire générale de ladite association a rappelé brièvement ses réalisations depuis la création jusqu’à ce jour. Elles sont entre autres : l’organisation des compétitions inter-communautaires afin de valoriser la culture de chaque pays membre ; la création d’une troupe théâtral dont le but est de sensibiliser les peuples à préserver les valeurs culturelles de l’Afrique centrale, les démarches diplomatiques auprès des chancelleries d’Afrique centrale dans le but de faire connaître légalement l’AJEAC… Tout cela est couronné par un vibrant témoignage des faits donné par Etienne, l’un des membres de l’association venu du Cameroun.

Créée en 2010, à Dakar (Sénégal) par les jeunes élèves et étudiants originaires d’Afrique centrale, l’AJEAC est une association à but non lucratif ayant pour vocation d’unir les jeunes de l’Afrique centrale à travers les actions sociales visant à concrétiser leur intégration effective dans un esprit de pragmatisme. Ses actions consistent entre autres à :

  • Consolider l’unité et la communion entre les jeunes d’Afrique en général et de Centrafrique en particulier
  • Sensibiliser (éveil de conscience, civisme, etc.) et encadrer les jeunes à initier et à mettre en œuvre dans une dynamique communautaire des projets de développement socio-économiques adaptés à leurs besoins
  • Aider les jeunes à la promotion des activités socio-économiques et culturelles, et fixer un cadre d’intervention précis pour une pleine intégration des jeunes au processus de développement durable afin de lutter contre la pauvreté
  • Mobiliser les jeunes en une entité afin de trouver les meilleurs voies et moyens pour résoudre les problèmes sociaux-économiques et culturels qui les affectent
  • Concevoir et conduire les programmes de formation des Jeunes.

Selon Joel Moyeyegue, le Président de l’AJEAC-Centrafrique : «Le meilleur moyen de traiter des questions d’intégration et de développement est d’assurer la participation de tous les jeunes quelque soient leurs situations géographiques. Les jeunes doivent retrousser leurs manches afin d’agir pour le bien de la communauté…».

Le représentant du Ministre de la Jeunesse a, quant à lui, incité les jeunes centrafricains à consolider l’unité et la communion entre eux, tout en défendant les valeurs culturelles de la nation. Les jeunes sont les ambassadeurs de leur communauté et doivent par conséquent hisser très haut le drapeau… Par ailleurs, il les encourage à être plus pragmatiques dans leurs activités, en leur promettant un appui de la part de son ministère.

En résumé, l’AJEAC vise à aider les jeunes à la promotion des activités socio-économiques et culturelles, et à fixer un cadre d’intervention précis pour une pleine intégration des jeunes au processus de développement durable afin de lutter contre la pauvreté. En outre, elle tient à impulser un développement participatif auto-entretenu pour les jeunes au niveau national et international, à augmenter la capacité productive des jeunes et par là, leurs revenus ainsi qu’à accroître l’accès des jeunes aux services sociaux et enfin à concevoir et conduire les Programmes de formation des jeunes. Les activités de l’AJEAC sont donc essentiellement axées sur le civisme et l’entrepreneuriat.

Je souhaite vivement la réalisation concrète de ces vœux de solidarité, d’intégration et de pragmatisme dans la sous-région.

2 Commentaires

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *